And I'm Batman
 

Partagez | 
 

 but do you feel like a young god (ft. Harry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
CO-FONDA ♛ the cat got your tongue ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 192
Avatar : Gage Golightly
DC/TC : Shuri, Lady Sif, Chloe Decker, Kara Danvers, Colleen Wing & Hope van Dyne
Le cœur et ses caprices : Célibataire.
Date d'inscription : 14/01/2018

Sujet: but do you feel like a young god (ft. Harry)
29.06.18 2:42

but do you feel like a young god♫ ♫ ♫

Collier venant d'être volé entre les mains, perchée à ce toit, Black Cat est plus pensive que d'habitude. Parfois, elle se demande à quoi ça rime, de faire tout ça, faire partie de ce bordel intégral. Elle vient même à se demander si sa vie veut encore dire quelque chose, sans son père, sans l'homme qu'elle idolâtre encore, si ça vaut la peine de vivre alors qu'elle a été violée et qu'elle n'a jamais pu se venger, finalement. C'est peut-être la preuve qu'elle n'est pas faite pour être une meurtrière mais uniquement une voleuse, même si ça reste dans la criminalité, mieux vaut voler que tuer. Et puis, la police est déjà tellement occupée, qu'est-ce qu'ils s'en foutent d'elle. Les superhéros ? Trop occupés à se faire la guerre entre eux, à part Spiderman, elle n'attirait le regard de personne. C'était peut-être mieux ainsi. Quand on parle du loup... C'est lui qui la trouve, et c'est comme d'habitude, une leçon de morale, des mots à moitié dit, Felicia qui se vante, qui charme, et elle finit par lui rendre son butin. Pourquoi ? Car déjà, il valait pas grand chose, et comme ça, elle ne serait pas inculpée aujourd'hui, et ça lui donnerait l'occasion de revoir l'araignée. Partant du toit, sa crinière blonde devient de plus en plus invisible pour son ennemi favori.

Au fur et à mesure qu'elle court sur ces toits, elle ralentit, ayant une mauvaise impression. Si elle se surnomme Black Cat, c'est aussi pour cette raison : un chat sent quand quelque chose de mal va se passer, comme une tempête, une maladie grave, alors elle écoute son intuition, ce qui lui noue l'estomac. Si elle porte parfois la poisse grâce à ses actions calculées, elle a aussi la poisse, et ce, depuis l'enfance. On se dit toujours que ça n'arrive qu'aux autres jusqu'au jour où ça nous arrive, n'est-ce pas ? Pour la première fois, la nuit lui parait totalement malsaine pour elle, pesante, les néons à moitié cassés, clignotant, lui foutent presque la chair de poule. Ce silence ne lui inspire pas confiance non plus. Le calme avant la tempête, n'est-ce pas ? C'est peut-être ça, qui l'attend, une déferlante en plein dans la tronche, ou peut-être quelque chose de plus doux, néanmoins, elle reste persuadée d'une chose : que ça changera quelque chose. Peut-être qu'elle devrait faire attention que le chat ne finisse par se griffer lui-même à force de chercher les noises avec les autres.
©️ CRIMSON DAY

________________

   
that's me in the corner, that's me in the spotlight, that's me losing my religion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 18
Avatar : Alex Lawther
DC/TC : Reese Androsova
Date d'inscription : 23/05/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Vilains

Sujet: Re: but do you feel like a young god (ft. Harry)
21.07.18 16:21




La douleur est intense, ce combat avait été des plus spectaculaires, mais me voici, Harry Osborn, alias, le bouffon vert, affreusement amoché et tentant tant bien que mal de rejoindre mon domicile, en titubant et en crachant du sang par intermittence. La nuit était sombre, et le méfait de la journée avait été accompli. Le bouffon Vert s'était enfin nourri de ces ondes de terreur, mais moi, je me sentais mal. Si mal. Pourquoi j'avais suivi ses ordres? Il me dégoutait totalement... Mais c'était plus fort que moi. Je ne pouvais me maîtriser. Quand le Bouffon souhaitait quelque chose, c'est comme si il prenait totalement mon contrôle et que j'étais obligé de suivre chacun de ses faits et gestes. Je n'en ouvais plus d'être comme ça, incapable de seulement maîtriser mes faits et gestes. Etais-ce vraiment car il me contrôlait, ou avais-je simplement peur de ce qu'il pouvait me faire subir de plus? Que devrais-je faire pour qu'il me laisse enfin en paix? Cette entité venant tout droit de mon père, Norman, c'était peut-être lui même qui essayait de me passer un message? Il me parlait sans cesse de Spider Man, me disait qu'il fallait que je lui fasse du mal, que je le torture à mort. Il me parlait du SHIELD, de Nick Fury et de tant d'autres héros qu'il fallait selon lui que j'élimine pour enfin pouvoir s'en aller en paix. Je ne savais pas. Est-ce que le bouffon me disait seulement la vérité? Et si tout celà ne venait que de moi?

Le goût du sang dans ma bouche avait une saveur métallique, très désagréable au palet. Si désagréable, que je m'arretais net dans cette ruelle sombre, et commenca à vomir mes tripes, en tapant violement sur le mur de briques rouges qui était en face de moi. Mon masque tomba et roula au sol, et un gémissement désagréable s'échappa de ma bouche. J'avais réussi à fuir le combat au moment où tout allait être perdu pour moi, Iron Manavait débarqué à temps avant que je ne finisse le massacre de ces pauvres gens - n'en valait t'il pas la peine? -

Des flashs me vinrent, toutes ces personnes, qui n'avaient rien demandé, à part courir pour la bonne cause, morts, par ma faute. Un deuxième relan, une odeur nauséabonde envahissait à présent la ruelle, et je m'assis alors en tailleur, en pleurant de toutes mes larmes. J'étais une merde. Si n'importe qui passait à l'heure actuelle, il ne verrait qu'un clochard au fond du gouffre, assis dans son vomi, un masque terrifiant juste à côté de lui. J'avais juste qu'une envie, fermer les yeux, partir de ce monde en paix. Je ne voulais plus effectuer ce que le bouffon me disait. Lentement, je pris une des bombes citrouilles qui était attachée à ma ceinture, et hésita à la dégoupiller, pour enfin en finir avec cette vie qui n'était plus sous mon contrôle. Mais lorsque mon doigt se rapprocha enfin de mon salut éternel, une voix se fit entendre, et pour une fois, depuis bien longtemps, c'était une autre voix que celle du bouffon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CO-FONDA ♛ the cat got your tongue ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 192
Avatar : Gage Golightly
DC/TC : Shuri, Lady Sif, Chloe Decker, Kara Danvers, Colleen Wing & Hope van Dyne
Le cœur et ses caprices : Célibataire.
Date d'inscription : 14/01/2018

Sujet: Re: but do you feel like a young god (ft. Harry)
26.07.18 1:30

but do you feel like a young god♫ ♫ ♫

La souffrance, c'est peut-être finalement tout ce qui est commun au monde entier. Ce qui relie un être humain à un autre. La seule différence, c'est que certains souffrent trop et d'autres pas assez. Elle, elle n'était pas sûre de son cas ─souffrait-elle trop au point d'en faire souffrir les autres, ou ne souffrait-elle pas assez à cause de ce qu'elle fait subir aux autres ? Trop de questions pour un esprit qui a de plus en plus de mal à séparer le bien du mal, dans un monde où tout le monde déraille, où même les héros se font la guerre entre eux. La paix. L'unification. L'entente. Ça n'existe pas, en réalité, c'est uniquement le rêve de certains utopistes qui écrient des fictions pour donner de l'espoir aux gens, car ils commencent à en manquer. La dystopie, il n'y a que ça de vrai. La déchéance totalement, le décadentisme.

Ce sont des bruits qui l'arrêtent alors qu'elle mène le chemin pour rentrer chez elle, butin en poche. Quelqu'un est en train de gerber son repas, ou le trop d'alcool qu'il vient d'avoir. Le bruit d'un objet qui tombe l'interpelle aussi, et elle saute d'encore quelques toits avant de trouver la personne misérable qui se retrouve dans une telle situation. Elle fronce les sourcils car le costume lui dit quelque chose. Enfin quelqu'un qui ne lui veut pas du mal, et à qui elle n'a pas forcément envie de faire du mal non plus. Trop pitoyable pour qu'elle puisse en tirer une quelconque satisfaction. Mais ce vert, cette couleur, cette tenue... ça lui rappelle l'agitation qu'elle a vu tout à l'heure, en allant chercher ce qu'elle désirait.

Descendant doucement du toit, elle atterrit en ne faisant presque aucun bruit au sol et ses yeux de félins qui arrivent à voir dans la nuit examinent la situation. Le vomi, le masque, la bombe en main. Elle s'arrête, hésite, puis finalement se rapproche. Quelque chose lui dit qu'il y a beaucoup plus à découvre aujourd'hui que l'identité d'un ─certainement─ méchant. Ne sont-ils pas juste humains en dessous de leurs costumes et masques ainsi qu'armes ? Humains en dessous de leur forteresse qu'ils ont bâti à force de souffrir ?

-Tu ne devrais pas faire ça. Je ne pense sincèrement pas que sans ton masque, tu mérites cette sentence, déclare-t-elle en s'avançant doucement, mains en l'air pour prouver qu'elle ne veut rien.

Ce serait mentir de dire qu'elle n'est pas un peu nerveuse. Vu son état, elle ne croit pas qu'il puisse faire quelque chose de mal, mais sait-on jamais. S'abaissant à son niveau, elle prend le masque en main et le regarde avant de regarder le visage du jeune homme qui s'offre à elle. Pour une fois, elle peut faire preuve de compassion. Elle soupire, risquant très probablement de regretter son geste, mais elle le fait tout de même. Doucement, elle bouge son masque à son tour et pince ses lèvres entre elles.

-Comme ça on est au même stade.
©️ CRIMSON DAY

________________

   
that's me in the corner, that's me in the spotlight, that's me losing my religion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 18
Avatar : Alex Lawther
DC/TC : Reese Androsova
Date d'inscription : 23/05/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Vilains

Sujet: Re: but do you feel like a young god (ft. Harry)
27.07.18 13:30


HRP : Je tente de rp à la troisième personne.


Ce moment morbide était étonnament calme et le jeune couple situé dans cette ruelle ne semblait plus se soucier du mouvement incessant que produisait la Big Apple autour d'eux. Au coeur même des secrets de la ville, dans les endroits les plus reculés et les plus mal famés, il n'existait plus qu'eux, deux adolescents à la vie tumultueuse, ne se connaissant pas l'un l'autre mais partageant pour sûr des secrets inavouable au commun des mortels. Harry lui, n'avait pas fait le premier pas vers cette jeune demoiselle blonde, mais à présent qu'elle venait pour l'aider, il se dit finalement qu'un peu d'aide de quelqu'un qui semblait pouvoir le comprendre, et surtout de complétement inconnu au bataillon, serait bien venue pour l'aider à oublier les méfaits du bouffon.

Ce dernier continuait à discuter au sein même des pensées du jeune garçon. Il ne cessait de lui répéter de ne pas faire confiance à cette femme présente devant lui, mais pour une fois, rien que le regard plein de compassion, et non de terreur comme le bouclé avait l'habitude de voir dans le regard des gens, lui faisait réussir à ignorer la voix du bouffon. Doucement, d'un pouce, il essuya alors le filet de sang qui s'échappait dans le coin inférieur droit de sa lèvre et esquissa même un petit sourire, en laissant tomber sa grenade sur le sol, sans l'avoir dégoupillée avant bien entendu.


Il fit tomber sa nuque en arrière, posant l'arrière de son crâne sur le mur de briques rouges, en regardant le ciel étoilé, magnifique en cette soirée dégagée. C'était fini, cet instant d'adrénaline, toute la douleur, tout le dégout, tout cet esprit de vengance, le bouffon, ses envies de meurtres, tout était parti l'espace d'un instant, comme si le temps autour de lui s'était figé. Il inspira profondément une bouffée d'air frais, qu'il expira sereinement, laissant échapper un léger râle de plaisir. Il baisse la tête, et invita la jeune femme qu'il ne connaissait pas à s'asseoir à ses côtés. Il prit son masque de la main droite, et commença alors à le contempler, en essuyant le sang qui s'était collé dessus avec sa manche :

"Je suis irrécupérable."

Ses mots étaient teintés d'une note de tristesse, mais aussi d'un genre de mélancolie. Il regrettait l'époque où il était insouciant, l'époque où son père était encore en vie, où il n'était qu'un lycéen normal, totalement insensible aux problèmes du monde actuel. Ce moment où il ne sombrait pas encore jour après jour dans la folie, ce moment où son esprit ne lui ordonnait pas de choses aussi terribles que le massacre d'aujourd'hui, ce moment où il contrôlait pleinement son corps... Ce moment où il était heureux, tout simplement.

Harry eut un rire gêné, et se gratta alors l'arrière du crane avec sa main droite, en levant la tête, n'osant pas regarder son interlocutrice :


"Pourquoi tu es venue m'aider? Tu vois bien que je ne suis pas un adolescent sympa qui va t'emmener aller boire un verre. C'est plutôt le contraire, tout les gens qui ont essayé de m'aider jusqu'à présent, l'ont amérement regrettés par la suite."

Harry jeta un oeil à la bombe citrouille au sol, qui avait enfin cessé de rouler, s'arrêtant pile au pied du mur d'en face. Il tourna alors la tête vers son interlocutrice, et la trouva très belle. Elle était pile poil dans la faible lueur du lampadaire qui éclairait la rue d'à côté, et donc il pouvait déceler les traits de son visage. Une adolescente également, à peu près du même age que lui. Juste avant, elle portait un masque également, donc Harry se demanda si elle aussi, elle cachait un truc. Dans tout les cas, ce serait moins grave et moins sanglant que son secret à lui... Alors, il se risqua à poser la question :
"Qui es-tu donc, ange gardien?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
CO-FONDA ♛ the cat got your tongue ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 192
Avatar : Gage Golightly
DC/TC : Shuri, Lady Sif, Chloe Decker, Kara Danvers, Colleen Wing & Hope van Dyne
Le cœur et ses caprices : Célibataire.
Date d'inscription : 14/01/2018

Sujet: Re: but do you feel like a young god (ft. Harry)
09.08.18 20:15

but do you feel like a young god♫ ♫ ♫

Qu'est-ce que le monde leur a apporté ? Pas grand chose, à part beaucoup trop de pièges, de mauvaises choses. Elle imagine que du moment où on se laisse avoir par les mauvaises expériences, et que nous n'avons plus le courage de s'en sortir, on décide se laisser aller. De lâcher. De laisser l'obscurité s'emparer de nous, sans se débattre, car on pense c'est ce qu'il y a de mieux. C'est ce qu'elle fait à chaque fois qu'elle enfile son costume de Black Cat. Elle n'a jamais demandé à vivre ce qu'elle a vécu, pourtant, en voilà les conséquences. Dans tous les cas, chacun est la conséquence de deux personnes. Puis chacun devient la conséquence de plusieurs personnes, expériences. Si seulement elle avait pu être moins bête. Sauf qu'elle était jeune et innocente, elle aussi, à une époque, c'était si facile de profiter d'elle, et elle n'a rien vu venir. En réalité, elle ne sait pas ce qui lui a pris de rentrer dans cette ruelle, enlever son foutu masque. Quelle idée de faire ça pour un inconnu qui pourrait lui faire du mal ? L'appel de l'obscurité, de deux âmes brisées, quelque part, les mêmes démons. Un héritage dont ni l'un ni l'autre n'arrive à se défaire.

S'asseyant à côté de lui, la blonde le regarde et l'écoute sur le fait qu'il est irrécupérable. Il n'a peut-être pas tord, après tout, Felicia n'est pas à sa place, mais elle est persuadée que tout n'est qu'un point de vue. Dans chaque histoire, on nous bassine qu'il y a un héros et un méchant, la réalité est beaucoup plus dure à saisir. Chacun est le méchant d'une histoire. Il n'y a pas de héros ─juste des personnes qui en ont trop sur la conscience pour accepter le fait de rester là, les bras croisés, à ne rien faire. Elle se rappelle du seul jour où elle a dit qu'elle souffrait et que c'était terrible dans sa tête, jamais personne n'a demandé le problème, n'a bougé. Alors elle s'est vengée. Elle est devenue quelqu'un d'autre.

-Ça tombe bien, je ne suis pas le genre d'adolescente qui accepte de boire un verre, répond-t-elle en se moquant.

Ses seules sorties sont celles pour voler, parfois, Felicia Hardy montre le bout de son nez pour se changer les idées, et d'autres fois, personne n'entend parler d'elle, même pas à son école. Elle préfère rester dans l'ombre, légèrement éclairer comme à cet instant, sa blondeur resplendissante ne représentant pas l'obscurité qu'elle cache. Uniquement sa tenue est aussi sombre que ses idées, ses envies. Mais ce costume, est-ce vraiment la réalité ? Est-ce vraiment quielle est, ce qu'elle représente, ce qu'elle veut ? Elle ne sait même pas pourquoi elle est assise à côté de lui, comme si ça lui apporterait quelque chose.

-Je ne suis pas un ange, je me rapproche plus des démons. A la limite, je veux bien être une succube, répond-t-elle en riant légèrement.

Felicia tourne sa tête vers lui, pince un moment ses lèvres entre elles, ses mains jouant avec son masque, presque nerveusement. Elle hésite. Qu'est-ce qu'elle a à perdre ? Pas mal, quand même. Des vols, des butins, son identité, sa liberté. C'est surtout ça, qu'elle ne veut pas perdre, sa liberté. Elle ne veut pas être enfermée, que ça soit en prison ou quelque part d'autre.

-J'espère que tu ne t'en souviendras pas mais... Je m'appelle Felicia.

Sans même le connaître, elle lui a dit son vrai prénom. C'est déjà bien trop. Elle a envie de se relever, de fuir, de lui faire oublier cette information, mais peut-être qu'il l'oubliera pas lui-même. Après tout, qui est-elle dans cette ville ? Personne. Une voleuse de bas étages, qui a juste ce don pour avoir la poisse et l'apporter. Coup du destin, manigance venant de son esprit ou des autres. Elle n'est rien d'autre qu'une ombre sur le mur.
©️ CRIMSON DAY

________________

   
that's me in the corner, that's me in the spotlight, that's me losing my religion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 18
Avatar : Alex Lawther
DC/TC : Reese Androsova
Date d'inscription : 23/05/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Vilains

Sujet: Re: but do you feel like a young god (ft. Harry)
13.08.18 15:46



Le temps s'était arrêté, et les consciences s'éveillaient. Qui pouvait simplement exprimer ce que ressentait Harry Osborn à cet instant précis? A cet instant de répit qu'avait choisi de lui laisser le bouffon vert afin qu'il puisse réaliser l'horreur des atrocités qu'il avait commises par sa faute, le temps de faire une recontre sans préjugés et sans à prioris? La jeune femme s'exécuta suite à la demande de Harry, et fit même un pas de plus en sa rencontre, elle retira alors son masque, laissant alors le jeune adolescent observer son regard noisette, le transpercer des cheveux jusqu'aux semelles. Ce n'était pas un modèle de beauté à toute épreuve mais son air déterminé lui donnait sans aucun doute un charme que beaucoup de filles devaient lui envier. Des cernes occupaient une bonne partie sur le dessous de ses yeux, et lorsqu'elle s'assieds, Harry ne put s'empêcher de jeter un oeil à sa poitrine, qui était, ma foi, plutôt bien fournie.

Mais l'adolescent ne prêta pas attention à la beauté de la jeune femme très longtemps. Il détourna vite son visage pour à nouveau fixer le sang, où les gouttes de sang commençaient à créer un amas d'hémoglobine bien gluant et rouge vif sur le sol. Ce qui donnait un aspect répugnant sur le gravier, comme si ce sang avait muté pour donner un aspect plus pourri, plus gangréné. C'était son propre sang, Harry n'étais pas à l'agonie - bien heureusement - mais il avait morflé dans ce combat. La preuve en était ses jambes, lourdes de fatigues, assises en tailleur contre ce mur de briques. Doucement, et sans rien demander à la jeune fille qui semblait vouloir le réconforter, et qui semblait avoir le même age que lui, il déposa très lentement sa tête sur son épaule, laissant le temps défiler avant le lever du jour. Pour la première fois depuis longtemps, il était bien, presque détendu...

Il avait bien analysé la situation, et cette Félicia était sans doute un signe du destin pour lui dire qu'il n'était pas seul en ce monde, et qu'il y avait encore quelques personnes qui pouvaient le comprendre et sur lesquelles il pouvait se reposer (la preuve en étant qu'il avait réussi à poser sa tête sur son épaule !) Il retint bien son nom, même si il ne posa pas de suites de questions sur la raison du comment du pourquoi elle portait un masque et se balladait seule la nuit dans les ruelles sombres de New York. De toute évidence, Harry avait bien plus de choses à cacher pour se protéger que cette jeune fille. Il enchaina d'une voix calme, ne pensant à plus aucun problèmes extérieur :


"Enchanté Félicia, mon nom est Harry."

Le silence devenait génant, et les deux amants étaient là, profitant de la brise fraîche qui pénétrait dans l'allée, les entourant d'une brume qui les rendait temporairement invisibles selon eux aux yeux du monde. Levant juste les yeux vers la jeune femme, tout en gardant sa tête fatiguée sur l'épaule de celle-ci, il se permit de poser quelques questions, sans aucune arrière-pensée. Il pensait ne jamais la revoir après cette rencontre de toute manière, tellement il avait besoin de se confier :

"Pourquoi ce masque?"

Devant l'air peureux que dégageait la jeune femme, Harry sourit, comme si il pouvait détendre l'atmosphère, un sourire mignon, comme pour rassurer la jeune femme :

"Tes secrets seront bien gardés, ça ne sera jamais pire que ce que je cache."

La situation devenait des plus ambigues, mais cette rencontre éphèmere ne pouvait que faire du bien aux deux adolescents, sur qui le monde avait décidé de rejeter tout le poids sur leurs épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: but do you feel like a young god (ft. Harry)

Revenir en haut Aller en bas
 
but do you feel like a young god (ft. Harry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» but do you feel like a young god ? ALEX (délai 28/01)
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Groot! :: New York :: Bronx :: Riverdale-
Sauter vers: