Partagez | 
 

 Meet me under the stars ᚖ Ft Barry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nombre de messages : 120
Avatar : Danielle Panabaker
Le cœur et ses caprices : Veuve, célibataire... Au choix
Date d'inscription : 03/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
18.07.18 16:00





Like ships in the night
You keep passing me by
Just wasting time


She’s watching the taxi driver, he pulls away
She’s been locked up inside her apartment a hundred days



Il était presque ironique de voir comme certaines chansons, par un heureux hasard, s'appliquaient à la perfection à la moindre situation. Assise à l'arrière d'un des nombreux taxis sillonnant la ville, la jeune femme profitait de son trajet, presque bercée par les vibrations du véhicule en mouvement. Elle se sentait apaisée, chose suffisamment rare ces derniers temps pour mériter d'être remarquée lorsque cela arrivait. D'où le fait qu'elle se trouvait installée à l'arrière de ce taxi et non pas sur son canapé, un petit paquet cadeau plutôt qu'une gigantesque tasse de chocolat chaud dans les mains, impatiente d'arriver à destination plutôt qu'amorphe, désertée de toute énergie ou du moindre désir de faire quoi que ce soit de constructif.


She says, “Yeah, he’s still coming, just a little bit late.
He got stuck at the laundromat washing his cape.”
She’s just watching the clouds roll by and they spell her name
Like Lois Lane
And she smiles, oh the way she smiles



Lorsqu'elle se laissait aller à y repenser, Caitlin Snow considérait n'avoir eu, tout au long de sa vie, que peu d'occasions de sourire, d'être réellement heureuse. Peu importe comment elle nommait cela, sort ou destin, tout semblait se liguer contre elle pour réduire la moindre once de joie ressentie en cendres. Enfant, elle vit sa famille être complètement détruite par la maladie puis le décès de son père, jeune étudiante, ce fût son incapacité totale à se faire des amis qui l'obligèrent à se réfugier dans ses études pour ne pas trop souffrir de sa solitude... Et une fois devenue une adulte professionnellement établie, elle qui était également une future mariée follement éprise de son fiancé, son avenir tout tracé s'était vu réduit à néant le 11 décembre 2013. Un fiancé décédé, une carrière gâchée - l'explosion de l'accélérateur de particules ayant marqué la fin de l'ère de gloire de Star Labs - et une entrée en dépression face à laquelle elle n'eu ni la force, ni l'envie d'y résister. Sans oublier, "grâce" au Flashpoint, l'émergence de ses pouvoirs méta-humains et l'apparition de Killer Frost, son alter-égo aussi froide et insensible que la glace qu'elle pouvait désormais créer et manipuler. Et pourtant...


She’s talking to angels,
Counting the stars
Making a wish on a passing car
She’s dancing with strangers,
Falling apart
Waiting for Superman to pick her up
In his arms, yeah, in his arms, yeah
Waiting for Superman



Et pourtant, au lieu de ce S à la forme si particulière, l'Éclair représentait un signe d'espoir pour la jeune femme. Car l'Éclair était l'emblème de Flash. L'emblème de Barry Allen. Avec ses grands sourires, son attachante maladresse, sa loyauté internissable et son éternel optimisme, celui-ci avait réussi à lui redonner sa confiance en elle-même et l'espoir en l'avenir. Et bien que le souvenir de leur rencontre était teinté de gêne pour la jeune femme, cette dernière était plus que reconnaissante de pouvoir compter le jeune homme dans sa vie. Barry Allen, son Superman à elle.


She’s out on the corner trying to catch a glimpse
Nothing’s making sense
She’s been chasing an answer, a sign lost in the abyss,
This Metropolis



Un Superman qui n'avait pas hésité à lui courir après lorsqu'elle-même s'était enfui, abandonnant Central City pour New-York. Abandonnant une grande ville pour une autre où elle s'était installé dans l'appartement que sa mère - très peu fan des grands hôtels, aussi luxueux soient-ils - gardait comme pied-à-terre, vivant de petits emplois pas forcément bien payés pour la bio-ingénieure compétente qu'elle était mais qui lui convenaient amplement. Si être retrouvée par le jeune homme ne l'avait pas plus étonnée que cela, Caitlin avait refusé de revenir à Central City. Pour l'instant. Elle-même s'était faite la promesse de revenir dans la ville de sa naissance mais par pour l'instant, pas tant qu'elle n'aurait pas réussi à régler ses "petits' problèmes identitaires.


She says, "Yeah, he’s still coming, just a little bit late.
He got stuck at the Five and Dime saving the day.”
She says, "If life was a movie, then it wouldn’t end like this,
Left without a kiss."
Still, she smiles, oh, the way she smiles, yeah



Soudainement nerveuse, Caitlin jeta un bref regard à son poignet enserré d'une fine montre. Bien qu'elle ne regrettait son petit détour, elle n'avait pas pris garde à prendre suffisamment d'avance, aussi s'avérait-elle quasi certaine d'arriver en retard à son rendez-vous avec Barry, rendez-vous qu'elle avait elle-même fixé. Mais n'étant pas dotée de super-vitesse - contrairement à la personne qu'elle rejoignait en cet instant même, la jeune femme escomptait être pardonnée de son retard par son ami.


She’s talking to angels,
Counting the stars
Making a wish on a passing car
She’s dancing with strangers,
She’s falling apart
Waiting for Superman to pick her up

In his arms, yeah, in his arms, yeah
She’s waiting for Superman...
To lift her up and take her anywhere
Show her love and flying through the air
Save her now before it’s too late tonight
Oh, at the speed of light
And she smiles



Forrest Point,
970 Flushing Avenue, Bushwick



Un sourire, ce fût bien ce qui étira doucement les lèvres de la jeune femme lorsque le taxi se stoppa devant l'établissement pour l'y déposer, lanière de son sac à main à l'épaule et son humble présent entre les mains, et la méta-humaine y pénétra sans tarder, déjà impatience de retrouver l'une des personnes qu'elle était heureuse de considérer comme son ami. Et désireuse d'oublier, pour une soirée, pour quelques heures seulement, la fantomatique et constante présence de son alter-égo glacée.


your name is
the strongest
positive and negative
connotation in any langage
© SIAL ; icon tumblr



________________

Crowded streets are cleared away
Just because you are soft doesn't mean you are not a force. Honey and wildfire are both the color gold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Sujet: Re: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
03.08.18 13:08

Meet me under the stars
Je vais sortir un peu tata ! Je ne sais pas encore à quelle heure je vais rentrer, mais ne t'inquiète pas, on se verra demain, c'est promis ! Il avait toujours un besoin de rassurer sa tante. Même s'il était désormais adulte, qu'il n'était plus le garçon fraîchement sorti du coma et qui a soudainement déménagé avec sa tante à New York. Elle ne lui demandait pourtant rien, mais le jeune homme voulait qu'elle soit rassurée, qu'elle puisse dormir en paix. Tout pouvait arriver. Il n'était jamais à l'abri du danger, mais peu importe, il profiterait de la vie même si la fin du monde décidait de menacer la vie humaine. Il embrassait la joue de Gabriella Vasquez, s'approchant ensuite de la porte. Et reposes-toi bien ce soir, tu as l'air épuisée ! Une phrase qui décrochait un sourire sur le visage de la femme qui fini par le pousser jusqu'à la sortie dans des éclats de rires entre eux. Il l'enlaça une dernière fois ce soir-là avant de s'en aller, prenant l’ascenseur pour sortir de l'immeuble.

Bonsoir madame Anderson, besoin d'un coup de main ? Ah... Madame Anderson. La vieille dame du voisinnage. Sacrée commère à ses heures perdues. Les ragots, les rumeurs, elle s'y connaît. Elle aurait peut-être dû auditionner pour être Gossip Girl, qui sait. Quoique, elle était un peu trop âgée pour ça non ? Tout à fait. Attendez, je vais vous aider. Vous allez vous casser le dos avec tout ces sacs. L'avantage, c'était qu'il n'avait pas d'escaliers à monter, où même un ascenseur à prendre pour aller chez la vieille voisine. C'était au rez-de-chaussé, mais... carrément au bout du couloir. Le jeune homme n'avait pas attendu à ce qu'elle prenne la parole qu'il s'était permis de lui prendre tout ses sacs pour les emmener dans son appartement. Giovanni l'aidait rapidement à ranger ses courses. Comme ce n'était pas la première fois qu'il se rendait chez elle, il savait exactement où ranger la totalité des produits acheter. Il avait largement le temps pour sortir, et puis, personne ne l'attendait. S'il se faisait une petite soirée comme ça, c'était, soit pour décompresser avec de nouvelles connaissances, soit flirter avec des hommes, soit les deux. Il lui arrivait évidemment de faire quelques soirées entre potes. Mais ce soir, ses potes étaient... occupés à autre chose. Lisa et Dimitri dans un rendez-vous galant. Dimitri allait demander en mariage Lisa. Comment Giovanni savait-il cela ? Parce qu'il avait aidé son pote à choisir la bague durant la semaine précédente.

Je vous laisse madame Anderson, je vais prendre un peu l'air ce soir ! disait-il en partant. Il eu le temps d'entendre la vieille femme lui dire qu'il était très élégant ce soir. En même temps, vu comment il avait prit le temps de s'habiller pendant une heure et se battant pour trouver ce qu'il allait mettre et ce qu'il allait devoir ne pas mettre et ainsi de suite. Maniaque ? Oui, mais ça n'avait rien à voir avec ça. Perfectionniste ? Non, c'était juste qu'il savait comment séduire les hommes et être trouvé plutôt beau gosse par eux. Et ne croyez pas là qu'il s'est habillé trop féminin ou comme dans le cliché de l'homme homosexuel. Il était loin de tout ça, lui !


¤ ¤ ¤


Le jeune homme se trouvait dans son bus, en direction de Brooklyn où il avait l'habitude de se rendre dans les boites de nuit ou les bars. Tout dépendait d'où ses pas le menaient. Parfois, il finissait par se retrouver dans un parc. Et quoi de mieux que Prospect Park, à Brooklyn.

Allo ? lâcha-t-il quand il répondit à son portable qui avait affiché le nom "Oh-Non-Pas-Elle". C'était Rachel. Une collègue de travail, et amie. Giogio, je vais aller droit au but parce que j'ai pas le temps, je dois partir dans cinq minutes. Je t'écoute Chellie. Chellie, c'était le surnom qu'il avait donné à Rachel. Pour faire plus intime. Cela faisait depuis qu'il avait commencé à bosser à la pizzeria qu'ils se connaissaient. Elle était sympathique, mais elle... lisait trop de fanfiction Yaoi. Elle était fan du Malec dans Shadowhunters, et du ship Naruto/Sasuke. Giovanni n'a jamais comprit son délire avec ce genre de lecture, mais il savait que quand elle l'appelait, c'était toujours parce qu'elle voulait le caser avec quelqu'un. Je t'ai trouvé un mec. T-R-OOOOOO-P B-E-AAAAAA-U ! Genre, on dirait un croisement de Justin Bieber avec Harry Shum Jr. Je t'arrête tout de suite Chellie, je ne suis pas intéressé par ce croisement. Je trouve Justin Bieber horrible ! Pour un homosexuel, tu as de très mauvais goût Giogio ! Aller mon petit panini ! Laisses-moi te le présenter, au moins la semaine prochaine si tu ne trouves pas de chaussures à ton pieds ! Chellie... Panini... Chellie !!! Pleaaaaaase !!!! J'ai quoi en échange ? Je te paierai un Burger King la semaine prochaine. Bon... c'est bien parce que c'est toi. dit-il avant de l'entendre faire son cri de la victoire. Avant qu'elle n'ait pu dire quoi que ce soit d'autre, le brésilien lui raccrocha au nez. Quelques minutes plus tard, il était à Brooklyn.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 13
Avatar : Grant Gustin
DC/TC : Steven Rogers - Emma F. Barnes
Le cœur et ses caprices : Allez savoir 8D
Date d'inscription : 07/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Re: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
04.08.18 18:24

Mett me under the stars
Barry x Caitlin x Giovanni
C'est quand une personne n'est pas là, qu'on se rend compte à quel point on a besoin d'elle.

Et encore un bandit arrêté par le justicier. Pourquoi avoir la police, quand on a Flash ? Barry aura sûrement la réponse quand il aura cessé de faire son malin vers l'homme qu'il considère comme un père. En ce moment, il est drôlement de bonne humeur. Plus que d'habitude en fait. Du moins, en apparence. Le jeune homme s'efforce de garder debout ce qu'il lui reste. Sa famille, bien entendu, mais aussi son équipe à Star Lab. Iris a tendance à faire sa petite chef, et si ça convient à Wally, Cisco ne cesse de lui donner des petits regards équivoques afin qu'il en parle à sa chère amie. Oui, amie. En effet, il a rompu avec Iris, il y a quelques semaines déjà, avec comme explications, c'est compliqué. Et c'est le cas. Barry ne serait même pas exactement expliquer les raisons de cette rupture. Mais beaucoup de choses ont changé. Trop en fait. Il se contente donc de répondre avec un petit sourire crispé vers Cisco, l'air de dire, il vaut mieux faire profil bas et accepter tout ce qu'on leur demande.

Mais l'équipe n'est plus la même, c'est certain. Il manque deux personnes des plus importes. Sans elles, ça ne fonctionne pas. Oh Barry fait comme s'ils s'en sortaient. Et oui, la criminalité est toujours en baisse, mais … C'est différent.

Lorsque quelque chose va mal, il faut croire que le destin s'acharne pour que tout aille mal. Il a apprit que Kara étant dans une situation de perte qui a engendré une dépression et du recule par rapport à sa famille. Il est allé la voir et fort heureusement, il a réussi à lui parler. Mais Kara …. Lui a fait prendre conscience de certaines choses. Comme l'une des raisons de sa rupture.

Caitlin Snow.

Comment pourrait-il être lui même, Barry Allen, ou Flash s'il n'est pas capable de ramener leur amie près d'eux ? Sa place n'est pas à New York, dans la solitude, seule avec ses problèmes -dont il est en partie responsable. La culpabilité est présente. Mais pas que. Le manque aussi. C'est vrai. Caitlin lui manque. Ne plus voir son sourire quand il arrive le matin. Caitlin est son éternelle tasse. Caitlin avec qui il parle scientifique, sentiments. Caitlin, Cisco, Barry. Ils sont une équipe. Plus que ça. Ils ont une famille. Et une famille ne se déchire pas ainsi. A leur dernier entrevu, il lui avait dit respecter sa décision. C'était il y a quelques semaines déjà.

Mais .. Mais non. Ce n'est pas ce qui doit être fait. Ce n'est pas ce qu'il veut. Alors, Barry a remercié Kara de lui avoir ouvert les yeux, puis il a couru jusqu'à New York. Court, Barry, court, comme dirait le professeur Wells. Là bas, il a prit un petit appartement. Oh, non, il ne quitte pas Star Labs. De toute manière, il arriverait bien vite là où on l'attend. La distance n'est pas un problème pour lui. Ce n'est pas un appartement où il résiderait tout le temps. Mais plutôt …. Il n'y a pas que la justice qui compte, pas que Flash. Il y a la famille. Il y a Caitlin. Alors il compte partager son temps. C'est peut-être encore une décision maladroite, Barry n'en sait rien. Peut-être qu'il ne devrait pas s'imposer si elle a besoin de temps mais …. Mais aussi égoïste soit-il, il ne peut pas faire autrement, non, il ne veut pas. Il a besoin d'elle, tout comme elle a besoin de lui. Et de Cisco. Ca ne peut pas marcher sans eux trois. Croire le contraire, c'est tout simplement se leurrer.

Fier de la petite déco qu'il a installé dans son nouvel appartement …. presque vide, le sourire satisfait de Barry est coupé par la sonnerie de son portable. Son cœur fait un bon dans poitrine. Caitlin. Si ça, ce n'est pas le destin. Un peut troublé, il répond au téléphone.

« Allo ? … Oh bah ça va, merci ! Oui, on est vraiment très occupé avec Cisco, comme d'habitude tu sais. …. …. Oui, oui, je suis actuellement à Star Labs. » Il rit maladroitement et s'appuie contre son étagère encore à moitié construite. « … Venir te voir à New York ? Bien sûr, j'en ai pas pour longt- » CRAC ! Les planches sur l'étage cède, cette dernière tombe sur le sol, complètement détruite, et Barry manque de se casser la figure par terre. « Non non non, c'est rien ! Tu sais, Cisco et ses gadgets ! Oh … Là, il est un peu occupé, mais je ne manquerais pas de lui passer ton bonjour. Okey, ça marche, à demain ! Je serais là sans faute ! »

***

Courant avec sa super vitesse, Barry prend le temps d'acheter des roses blanches chez un fleuriste et quelques secondes plus tard, il est assit sur un banc dans le parc, lieu de rencontre avec son amie. Dire qu'il appréhende un peu ? Oui, effectivement. Ca fait longtemps qu'il ne l'a pas vu après tout. Et c'est toujours étrange de se dire que leur équipe a changé. Très étrange.

15 minutes en avance. Bon. Le temps lui paraît affreusement long. Il a l'impression que des heures passent. Il ne cesse de changer de place et de position sur son banc. Comment paraître naturel ? Allez, encore un peu de patience. Et puis les fleurs …. N'est-ce pas un peu trop ? Surtout des roses blanches …. Oh Barry, idiot. Finalement, le jeune homme les jette à quelques mètres sur une pelouse grâce à sa super vitesse. Ni vu, ni connu.

Caitlin est en retard. Et si elle a changé d'avis ? Barry est en train de s'imaginer un nombre incalculable de scénario quand enfin, il la voit. Le jeune scientifique se lève précipitamment.

« Cailtin ! » Et c'est plus fort que lui, quand il est stressé, il faut qu'il parle. « Salut ! Tu as changé quelque chose sur toi ? Oh, tu as coupé tes cheveux ! » Pas du tout … Barry, tais toi!


greenie strawberry
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 120
Avatar : Danielle Panabaker
Le cœur et ses caprices : Veuve, célibataire... Au choix
Date d'inscription : 03/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Re: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
15.09.18 23:20

Like ships in the night
You keep passing me by
Just wasting time


Moins d'une dizaine de secondes. Cela ne semblait presque rien, pas grand-chose. Moins d'une dizaine de secondes, c'est tout ce qu'il lui fallut pour comprendre que ce rendez-vous ne se déroulerait sans doutes pas de la manière dont elle aurait pu s'attendre, moins d'une dizaine de secondes pour que son enthousiasme et son impatience à passer ne serait-ce qu'une soirée en compagnie d'un de ses amis ne se retrouvent réduites à néant. Car Barry n'était pas là. Nulle part en vue dans le restaurant. Inconsciente des regards vaguement surpris se portant sur elle, la jeune femme se précipita à l'extérieur du bar, le cœur battant à toute rompe dans sa poitrine, presque douloureusement, et les larmes lui montant aux yeux.


« Ne pas changer, ne pas changer... »


Tu l'as bien mérité, lui souffla une insidieuse petite voix, écho tordu de la sienne. C'est toi qui lui a tourné le dos en premier lieu, ce n'est qu'un juste retour des choses. La jeune femme ne pouvait - ne voulait - croire que Barry serait assez cruel pour ne pas venir à ce rendez-vous sans au moins la prévenir. Quand bien même, si la jeune femme était tout à fait être honnête avec elle-même, était-ce tout ce qu'elle méritait : car la voix avait raison, tout était de sa faute. N'était-ce pas elle qui, la première, avait voulu quitter Central City sans prévenir qui que ce soit, accablée par la culpabilité d'être en partie responsable du décès d'HR ? N'était-ce pas elle qui, une fois ses respects rendus à ce dernier, avait quitté sa ville natale et ses amis sans leur donner la moindre indication sur sa destination ? N'était-ce pas elle qui, une fois Killer Frost sous contrôle, s'était terrée à New-York sans trouver suffisamment de courage pour prévenir ceux qui lui tenaient à cœur ?


Un simple "Je vais bien, ne vous inquiétez pas pour moi mais n'essayez pas de me retrouver", juste quelques mots pour rassurer ses amis sur son sort auraient été amplement suffisants mais la jeune femme n'avait pu s'y résoudre, trop honteuse et trop effrayée par les reproches qui pourraient lui être faits. De sorte que si ses "amis" ne la considéraient plus comme digne de leur amitié, si Barry avait estimé que venir à New-York pour la voir n'était rien d'autre qu'une perte de temps et s'il avait par conséquent décidé qu'elle n'en valait pas la peine, était-elle réellement en droit de s'en plaindre ? La réponse à ces questions demeurait purement rhétorique : elle n'était nullement en droit de s'en plaindre, tout cela demeurant amplement mérité. Il a son happy ending avec Iris, Joe, Cisco et Harry ne l'ont pas abandonné eux..., intervint une fois de plus cette autre voix, si proche et si éloignée de la sienne. Tu as réellement été stupide de croire que Flash acceptait de perdre son temps pour toi... Pathétique.


Se relevant enfin du lampadaire contre lequel elle s'était effondrée, n'ayant pas assez confiance en ces propres jambes tremblantes pour la soutenir, la jeune femme se dirigea sans réellement y réfléchir à deux fois vers le parc idéalement situé en face même du bar où sa soirée aurait dû s'achever. Reprendre un taxi pour retourner à l'appartement qu'elle occupait lui traversa certes l'esprit mais de manière fugace, la seule perspective de se retrouver confinée dans un habitacle en métal et de laisser par mégarde le contrôle de son propre corps à son alter égo suffisant à l'angoisser. L'angoisse, la colère... Deux sentiments qu'elle devait à tout prix éviter de ressentir si elle ne voulait pas plonger New-York dans une nouvelle ère glaciaire ! Quand bien même Killer Frost n'était - fort heureusement - pas assez puissante pour cela.


« ... »


Si Caitlin se sentit à nouveau capable de fondre en larmes, ce fût de soulagement cette fois-ci. Car Barry était là ! Elle s'était donc complètement fourvoyée, Barry ne l'avait ni abandonnée ni oubliée à son sort, il avait bel et bien fait tout le chemin jusqu'ici ! Il était venu ! Pour elle ! C'est donc totalement abandonnée à sa joie nouvellement retrouvée que la jeune femme jeta ses bras autour du cou de son ami, n'entendant qu'à peine les paroles prononcées par ce dernier à son arrivée. Une étreinte de quelques secondes pour retrouver parfaitement la maîtrise d'elle-même, pour reconsidérer avec amusement sa propre stupidité.


« Je suis stupide, j'ai cru que tu n'étais pas venu... Mais ce n'est rien, je me suis inquiétée pour rien, c'était idiot de ma part... »


Comment avait-elle seulement pu douter de lui ? S'il s'était décidé à ne pas la voir, il aurait au moins pris la peine de le lui dire par téléphone mais cette possibilité n'avait définitivement pas lieu d'être puisqu'il était là ! Et ce seul fait suffisait à ramener un sourire sur les lèvres de la scientifique - une petite satisfaction toujours fort bienvenue dans un quotidien plus aussi évident qu'auparavant - en plus de lui rappeler l'existence de son cadeau qu'elle tendit donc sans tarder à son interlocuteur.


« Ce n'est pas grand-chose mais je me suis dit que ce serait un bon début pour me faire pardonner... », déclara la jeune femme, qui préféra passer son silence le fait que ce cadeau - une montre étant un cadeau tout ce qu'il y a de plus ordinaire - avait nettement entamé ces réserves financières, déjà très nettement mises à mal par ses difficultés à trouver un emploi stable pendant plus de quelques jours. Et oui, elle avait bien essayé mais à croire que personne ne recherchait une ingénieure en biologie qualifiée ! « Mais on devrait d'abord aller s'asseoir, je commence à avoir soif et ils font un très bon café par ici. »


Le café n'étant qu'un demi prétexte, Caitlin ayant surtout très envie d'avoir des nouvelles de la Team Flash.


« Cisco, Joe, Wally, Iris... Comment vont-ils ? »


your name is
the strongest
positive and negative
connotation in any langage
© SIAL ; icon tumblr

________________

Crowded streets are cleared away
Just because you are soft doesn't mean you are not a force. Honey and wildfire are both the color gold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 13
Avatar : Grant Gustin
DC/TC : Steven Rogers - Emma F. Barnes
Le cœur et ses caprices : Allez savoir 8D
Date d'inscription : 07/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Re: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
23.09.18 19:19


L'émotion est beaucoup trop lisible sur le visage de Caitlin, et qui fait que Barry cesse alors de sourire, immédiatement en alerte. Elle semble au bord des larmes. Aussitôt, le justicier la parcours des yeux de la tête aux pieds mais fort heureusement, ne trouve aucune blessure. Un léger soupire de soulagement franchit ses lèvres, mais pas suffisant pour le rassurer. Peut-être qu'elle avait des ennuis. Peut-être que c'est pour ça qu'elle l'a appelé.

« Caitlin, qu'est-ce qu'il se passe ? Tu as des ennuis ? »


Les confidences le surprend un peu et son sourire se fait plus fin, plus sincère. Plus inquiet aussi. Pour que Caitlin en arrive à penser qu'il ne serait pas venu, c'est qu'elle n'est vraiment pas dans son assiette et peut-être pas si heureuse dans sa vie qu'elle ne voudrait le faire croire et le montrer. Bien que maladroit, Barry ne commente pas à ce sujet, même s'il est inquiet concernant sa vie privée. A la place, il la prend dans ses bras, lui offrant une éteinte amicale et affective, qui, il l'espère, se veut un minimum rassurante.

« Je n'ai aucune raison de ne pas venir. Et au contraire, je suis très heureux que tu m'aies appelé. »

Le scientifique s'écarte doucement et lui offre son habituel sourire, un peu idiot, mais empathique. Une moue bien à lui. C'est vrai, jamais il ne se détournera jamais d'elle, et son problème « Killer Frost » n'y changera rien. En fait, ça ne tient qu'à elle de revenir auprès d'eux, à Star Labs. Il comprend son besoin de s'éloigner, mais espère que ce ne sera pas définitif.

Face au cadeau qu'elle lui offre, Barry paraît bien embarrassé. Et encore, heureusement qu'il ignore qu'elle n'a pas les moyens de lui offrir une montre. Son sourire s'agrandit, gêné alors qu'il met immédiatement l'offrande autour de son poignet. Elle lui va bien, on dirait qu'elle est faite pour lui. La montre, pas Caitlin. Breeef. Il toussote et s'efforce de ne pas s'égarer dans ses pensées.

« Merci Caitlin, mais il ne fallait pas ! Je la garderais précieusement ! …. Hors combat, sinon je risque de la casser. En tout cas, elle me plaît beaucoup, merci. Mais encore une fois, ce qu'il c'est passé … dans le passé … C'est du passé. »

Whooo ! Très logique, Barry, très logique.

« Je veux dire par là, que tu n'as plus à t'en faire pour ça. C'est oublié. La seule chose qui m'importe, c'est ton bien être. Est-ce que tu vas bien Caitlin ? »

La question est rhétorique, la réponse, il la voit dans les yeux de son amie. Elle est toujours dans une phase douloureuse, pleine de questionnement. Il voudrait pouvoir trouver les bons pour la rassurer et l'aider à se relever mais Barry sait qu'il ne peut pas se montrer intrusif. C'est prendre le risque de la braquer et qu'elle se renferme d'avantage.

« Oui allons boire un coup. Oh bah tu sais, Joe fidèle à lui même. Les autres vont bien. Cisco parle souvent de toi … Tu nous manques Cailtin. » murmure-t-il en la suivant jusqu'au bar où il s'assoit à une table. « Tu es trop loin de nous. Je comprends que tu aies besoin de recule, mais je m'inquiète de te savoir seule. Cisco est dans le même état d'esprit. Tous les trois … Est-ce qu'il y a toujours un « nous trois » ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 120
Avatar : Danielle Panabaker
Le cœur et ses caprices : Veuve, célibataire... Au choix
Date d'inscription : 03/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Re: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
11.11.18 16:48

Like ships in the night
You keep passing me by
Just wasting time


A bien y réfléchir, le café n'était pas qu'un prétexte. Les mains enserrées autour de sa tasse, agréablement réchauffées par du café surmonté de crème chantilly, la jeune femme étouffa un soupir de bien-être à la première gorgée. Cela n'équivalait pas The Flash - le café servi à Jitters et nommé en l'honneur de Barry - mais ça restait du café et même plus fauchée qu'autre chose, la jeune femme ne pouvait se priver totalement de café. « Caitlin, qu'est-ce qu'il se passe ? Tu as des ennuis ? » Oh, que l'on ne s'y méprenne pas : la jeune femme avait parfaitement entendu la question de son ami, elle n'avait fait que l'éluder, balayer cette dernière d'un fin sourire et d'un haussement d'épaules. Un geste qui voulait tout et rien dire à la fois... Au moins était-elle rassurée : non seulement Barry ne l'avait pas oubliée, mais il était heureux de la voir et semblait ravi de son cadeau.


Il était scientifiquement prouvé qu'un simple sourire - même lorsqu'il est forcé - permet de se libérer des émotions négatives en libérant dans l'organisme des endorphines permettant de ralentir le rythme cardiaque et d'ainsi réduire le stress. Merci Caitlin, mais il ne fallait pas ! Je la garderais précieusement ! …. Hors combat, sinon je risque de la casser. En tout cas, elle me plaît beaucoup, merci. Et bon dieu, était-il réellement nécessaire de dire que le sourire de Barry était un concentré d'endorphines à lui tout seul ? Sourire auquel la jeune femme n'avait pu s'empêcher de sourire en réponse, regrettant presque d'avoir fait le choix de quitter Central City. Presque, Killer Frost était une menace trop sérieuse pour être prise à la légère et Caitlin ne voulait pas risquer de blesser l'un d'entre eux. Ou pire, alors s'il lui fallait s'exiler pour les garder en sûreté, eh bien soit.


« Tu es trop loin de nous. Je comprends que tu aies besoin de recule, mais je m'inquiète de te savoir seule. Cisco est dans le même état d'esprit. Tous les trois … Est-ce qu'il y a toujours un « nous trois » ? »


Bien sûr, il y aura toujours un « nous trois », aurait voulu répondre la jeune femme sans même y réfléchir à deux fois. Nous formons toujours la Team Flash, aurait-elle voulu lui assurer, persuadée par ses propres paroles. Mais le fait est qu'elle ne l'était pas. La question n'était peut-être pas de savoir SI elle allait un jour retourner à Central City mais de savoir QUAND elle allait pouvoir le faire. Une autre question, la plus importante de toutes, était de savoir QUI allait retourner à Central City : Caitlin Snow la scientifique ou Killer Frost la criminelle ? Donc tant qu'elle n'aurait pas trouvé le moyen de contrôler son alter-égo ou mieux, de s'en débarrasser, la jeune femme était prête à tout endurer : l'éloignement avec ses amis, la solitude qui en découlait, une situation financière plus que précaire et la dépression accompagnant le tout. Un état par lequel elle était déjà passée deux fois alors elle allait bien survivre à la troisième.


« Je ne sais pas Barry... Et pourtant, je voudrais tellement rentrer à Central City. Même immédiatement si cela m'était possible. Mais le fait est que ça ne l'est pas. Je ne veux pas prendre le risque de ne même pas me réveiller un matin, emprisonnée dans mon propre corps, dans mon propre esprit et totalement inconsciente de l'être pendant que Killer Frost est je ne sais où à blesser des gens. Ou pire. Tu imagines si elle retournait à Central City pour blesser Cisco, Joe ou Iris ? Même toi, tu ne pourrais peut-être pas l'arrêter, elle a déjà réussi à t'immobiliser, elle peut le refaire. Donc à moi de trouver un moyen de la faire disparaître définitivement, je ne reviendrais pas ! »


Si elle s'était trouvée face à un miroir, Caitlin n'aurait certainement pas manquer de voir ses yeux prendre très brièvement une teinte glacée, mais ce fut surtout le contenu de sa tasse gelant instantanément qui la poussa à inspirer et expirer profondément pour retrouver un semblant de calme, Killer Frost tapie à l'orée de son esprit telle une louve prête à se saisir du contrôle de son esprit au moindre signe de faiblesse. Et elle ne pouvait se le permettre. Pas ici. Pas dans ce bar.


« Je suis désolée... », s'excusa la jeune femme, autant pour son coup d'émotion que pour le reste. « Je dois juste tenir le coup un peu plus mais je finirais par rentrer à la maison, je te le jure. Après tout, ma famille a bien besoin de moi n'est-ce pas ? »


Un faible sourire aux lèvres encore. Quand à rentrer à la maison... A Central City, mais pas uniquement. Et lorsque Caitlin pensait à sa famille, sa propre mère était bien évidemment la dernière personne à laquelle elle pouvait bien penser.


your name is
the strongest
positive and negative
connotation in any langage
© SIAL ; icon tumblr

________________

Crowded streets are cleared away
Just because you are soft doesn't mean you are not a force. Honey and wildfire are both the color gold.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Meet me under the stars ᚖ Ft Barry

Revenir en haut Aller en bas
 
Meet me under the stars ᚖ Ft Barry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Groot! :: Les lieux principaux :: Brooklyn-
Sauter vers: