Partagez | 
 

 don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
CO-FONDA ♛ the immortal iron fist's girlfriend who kicks asses
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 35
Avatar : Jessica Henwick
DC/TC : Felicia Hardy, Shuri, Lady Sif, Kara Danvers, Hope van Dyne, Tatsu Yamashiro
Le cœur et ses caprices : en couple avec Danny
Date d'inscription : 08/07/2018

Sujet: don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)
24.07.18 2:17

don't look at me like that, I'm basically a ninjaC'était la première fois depuis longtemps que Colleen voyageait seule, sans Danny. C'était la première fois depuis longtemps qu'elle était sans Danny pour quelques jours, en fait. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, d'une manière ou d'une autre, ils avaient trouvé le moyen pour toujours vite se rejoindre, même contre son gré au début. Combien de fois n'a-t-elle pas eu envie de le taper, ce blondinet... Pourtant aujourd'hui, elle est plutôt prête à taper pour lui. Occupé avec son entreprise et surtout, son boulot d'héros, elle avait été d'accord pour se rendre à Central City sans lui, ayant passé un accord avec les quelques personnes qui restaient à S.T.A.R Labs. En réalité, elle ignorait ce que c'était comme laboratoire et ce qui s'y est passé, certainement enfermée à la Main quand ça s'est passé, mais elle avait entendu dire que depuis, ce labo est fermé. Ou du moins, accessible à juste quelques privilégiés. Elle ne sait pas comment son petit-ami s'y est pris, mais il a réussi à convaincre une scientifique d'analyser un échantillon d'elle ne sait trop quoi, quelque chose qui date certainement du bâtiment qui s'est effondré sur Elektra et Daredevil, peut-être.

Katana dans son dos, elle l'avait caché jusqu'à arrivée à destination, en train. Elle avait refusé de bénéficier d'un avion ou hélicoptère de Danny, pas encore réellement habituée au fait qu'elle vit légèrement à ses crochets depuis qu'elle n'a plus de travail à cause du fait qu'elle a quitté la Main. La japonaise avait réussi à se repérer du mieux qu'elle le pouvait, et réussit à trouver le bâtiment. Dur à rater aussi, vu la taille, elle en était plutôt impressionnée. Rentrant doucement, elle se met de côté en voyant deux hommes non loin, murmurant, cagoules noires sur leurs têtes. Certainement des criminels. Se faisant discrète, elle ne sort pas immédiatement son katana, voulant éviter de faire des morts le plus possible, car elle n'est plus cette personne à présent.

-Besoin d'aide ? demande-t-elle ironiquement alors que les deux se retournent.

Ce n'est même pas elle qui donne le premier coup, mais elle rapplique tout aussi vite. Esquive, prise d'élan, frappe, jette. Un jeu d'enfants pour elle à présent, ayant affronté bien pire. Des débutants, certainement, des gens qui croient qu'ils peuvent effrayer le monde juste en proliférant des menaces ou encore en attaquant quelque chose qui a de l'importance pour les autres ─ou juste désireux de se venger. Se tournant vers l'autre d'un coup, elle le frappe aussi, et elle commence à se demander si ce n'était pas un piège. Continuant de se battre, c'est quand la porte du laboratoire s'ouvre qu'elle profite de leur inattention pour en mettre un sur les deux K.O, lançant un regard en vitesse à la personne qui vient d'apparaître.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 127
Avatar : Danielle Panabaker
Le cœur et ses caprices : Veuve, célibataire... Au choix
Date d'inscription : 03/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Re: don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)
26.07.18 18:48





Am I brave enough ? Am I strong enough ?
To follow the desire, That burns from within
To push away my fear

La soirée commençait à peine. Ce qui signifiait qu'une majeure partie des habitants étaient, après une longue journée de labeur, soient rentrés chez eux pour profiter d'une paisible soirée en famille ou, au contraire, avaient investis les multiples et variés lieux de divertissement disséminés à travers toute la ville pour se vider l'esprit, ne serait-ce que pour quelques heures. Puis il y avait ces personnes, quoiqu'en minorité, qui préféraient continuer à travailler. Des personnes comme elle. Même Harry - chose suffisamment rare pour être soulignée - avait quitté les locaux pour la nuit ! C'est donc devant son ordinateur personnel, dans le laboratoire jouxtant le Cortex, que Caitlin était installée. Un stylo était enserré dans ses doigts fins, suspendu au-dessus d'un calepin aux nombreuses pages noircies d'encre, recouvertes d'annotations diverses et de schémas dont la signification échapperait sans nuls doutes totalement aux plus profanes.


Le regard fixé sur l'écran de son ordinateur, sur lequel était affiché des analyses ADN, la jeune femme essayait tant bien que mal de ne pas se laisser envahir par le désespoir. Comme si fixer ces analyses - celles de son propre sang ! - pouvait lui être d'une quelconque utilité. Après tout, ce n'était pas comme si la solution à ces petits problèmes de personnalité allait soudainement lui apparaître par le biais d'une pseudo inspiration divine ! Si les choses marchaient ainsi, cela ferait bien longtemps que toutes les choses étant allées de travers dans son existence, et elles étaient nombreuses, se seraient remises en l'ordre ! Et quand à faire appel à la seule personne de sa connaissance, ne serait-ce que de nom, à avoir des problèmes semblables aux siens... La chose lui serait sans doutes aisée mais sachant que l'homme n'avait pas réussi à régler ses propres problèmes, la bio-ingénieure ne pouvait que douter de l'utilité d'une telle manœuvre. Un léger soupir s'échappant de ses lèvres, la jeune femme préféra abandonner du regard l'écran de son ordinateur, ses doigts lâchant son stylo pour la anse de sa tasse. Et sitôt une gorgée de sa boisson prise, ses traits se déformèrent brièvement de dégoût : son café était froid, et il n'y avait rien de pire qu'une tasse de café froid.


De quoi lui faire regretter d'être incapable de générer de la chaleur plutôt qu'un froid intense, ce qui ne l'aurait pas forcée à abandonner son siège pour rejoindre la kitchenette afin de réchauffer sa tasse. Et si l'idée lui effleura l'esprit, elle ne pouvait définitivement pas appeler Barry et abuser de son incroyable gentillesse en le suppliant de lui apporter un café venant tout droit de Jitters. Quand bien même ce dernier serait parfaitement capable de le lui apporter... avant d'essayer de la convaincre d'abandonner son (précieux) laboratoire pour (essayer de) penser à autre chose. Ce à quoi elle ne tenait guère.


Sa tasse idéalement réchauffée en main, la jeune femme retourna lentement au Cortex, appréciant le silence seulement troublé par le léger claquement de ses bottes sur le sol régnant dans les couloirs. Regrettait-elle le temps où ces derniers étaient parcourus par toute une clique de scientifiques tous plus brillants les uns que les autres ? Affirmer le contraire serait pur mensonge mais Caitlin ne pouvait également pas nier être très heureuse de la Team Flash telle qu'elle était.


« Qu'est-ce que... »


La jeune femme ne prit pas la peine de s'inquiéter d'entendre sa tasse se fracasser par terre, son liquide se répandant sur le sol, bien trop occupée à courir. Dans son dos, sur l'un des écrans, la caméra de surveillance était en train de filmer une bagarre dans l'entrée même des locaux de Star Labs. Une jeune femme qu'elle ne connaissait pas contre deux hommes. Un combat à première vue des plus déséquilibré mais lorsque la jeune femme arriva sur les lieux, l'un des deux hommes était à terre. Quand à l'autre...


« Oh chéri, tu ne devrais définitivement pas t'attaquer à une fille capable de te battre sans difficulté. Tu veux vraiment tenter le coup ? »


Cheveux blancs comme neige et lèvres bleu givre, Killer Frost ne retint pas le sourire satisfait qui vint étirer ses lèvres quand l'homme préféra privilégier la fuite - non sans oublier de ramasser son complice au passage - à l'affrontement.


« Dommage. Qui êtes-vous et que voulez-vous ? »


La question s'adressait cette fois-ci à la jeune femme, mais Killer Frost ne s'intéressait guère à la réponse, sentant déjà Caitlin reprendre le contrôle maintenant que le danger était passé.


your name is
the strongest
positive and negative
connotation in any langage
© SIAL ; icon tumblr



________________

Crowded streets are cleared away
Just because you are soft doesn't mean you are not a force. Honey and wildfire are both the color gold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CO-FONDA ♛ the immortal iron fist's girlfriend who kicks asses
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 35
Avatar : Jessica Henwick
DC/TC : Felicia Hardy, Shuri, Lady Sif, Kara Danvers, Hope van Dyne, Tatsu Yamashiro
Le cœur et ses caprices : en couple avec Danny
Date d'inscription : 08/07/2018

Sujet: Re: don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)
01.09.18 0:06

don't look at me like that, I'm basically a ninjaDepuis qu'elle connait Danny, elle ne connait aucune pause, en vérité. Ou de très brèves ─la réalité et la brutalité ont toujours fini par les rattraper. Parfois, ils ont droit à un petit instant ensemble, où presque tout leur paraitrait normal, avant qu'une emmerde leur tombe sur le dos. Mais ce n'est pas grave, elle s'y est faite, et elle aime plutôt bien cette vie qu'elle a choisi. Qu'elle a choisi à 100%, sans être influencée par personne d'autre à part ses sentiments. Néanmoins, voir d'autres paysages que New York lui faisait très plaisir aussi, sauf qu'elle craignait pour la sécurité de la ville, étant donné la volonté de son petit-ami de reprendre le rôle de Daredevil... alors qu'il est... un boulet. C'est le mot adéquat. Un boulet. Un boulet qui se bat pour des bonnes causes, du moins, c'est ce qu'elle croit. Qu'il fait vraiment ça pour rendre hommage au diable de Hell's Kitchen, et pas pour se venger d'une mort qu'il aurait, quelque part, pu empêcher. L'erreur est humaine, après tout.

Finalement, ce n'est pas très sereine qu'elle arrive à Central City, quand même bien armée. Car même loin de son petit-ami, elle reste un sacré nid à emmerdes. A croire qu'elle les attire, aussi. L'effet Iron Fist, peut-être... Ou alors elle a juste le délit de sale gueule, sauf qu'avant, avec la Main, jamais personne ne l'attaquait. Peut-être qu'ils craignaient son affiliation, ça doit certainement être ça. Mais Colleen n'est pas une demoiselle en détresse, au contraire... C'est plutôt la personne qui l'attaque, qui sera une demoiselle en détresse. S'ils croient qu'elle se laissera si facilement faire, ils peuvent se mettre le doigt dans l'œil. Si un jour elle doit abandonner la bataille... Ce sera certainement plus par stratégie ou encore totalement vaincue.

Et comme s'ils attendaient pile qu'elle arrive pour attaquer le laboratoire, la fille du dragon les a vite fait bien fait arrêté dans leur élan criminel. C'est une affaire vite fait bien fait, qui ne demande même pas son katana, juste ses poings suffisent. En réalité, elle préfère ça qu'une effusion de sang, pour ne pas retomber dans certains travers de la Main. Elle fait des efforts pour séparer le bien du mal, mais la frontière est tellement mince... Et nous sommes toujours le méchant d'une histoire.

Quand la scientifique arrive et qu'elle menace les deux hommes, la brune les regarde partir, ravie de ne pas devoir se battre plus. Au moins ils auront compris la leçon... Ou ils reviendront entraînés, s'ils sont du genre à ne pas abandonner, sauf que ça ne sera pas de son ressort, partie depuis longtemps. Son regard naturellement froid et distant se tourne vers la méta-humaine, dubitative.

-De rien pour le coup demain. Et je suis Colleen Wing. Je suis là pour le service que Daniel Rand vous a demandé, en réalité, s'explique-t-elle en restant polie. Elle n'a pas non plus été élevée n'importe comment ─le respect est la base de tout entrainement. Attaquer seulement pour se défendre, et pas pour provoquer.

Elle regarde la femme qui l'a accueillie, enfin... Et remarque que peu à peu, elle a l'air de changer. Si ça, c'est pas bizarre... Enfin, après quelqu'un qui illumine son poing, est-ce que c'est censé réellement l'étonner ? Après Luke Cage, aussi... Bref. Cette équipe. Maintenant qu'elle a pris du recul, elle peut constater que ça leur a fait du bien, de voir qu'ils ne sont pas les seuls à mener une telle bataille dans New York, et que chacun bat ses propres démons. L'idée que le Rand la remplace l'a terrorisée, mais elle en a ressorti le contraire, ils sont encore plus forts. Peut-être qu'elle les aime bien, au final. Puis Misty... Elle avait tout de même sacrifié son bras pour une inconnue qui lui a désobéi. Si seulement elle avait pu écouter, pour une fois... Mais ce n'est pas le temps de penser à ça.

-Ça arrive souvent ce genre d'accident ? demande-t-elle, fronçant les sourcils. Que son dojo soit sans défenses, elle peut comprendre pourquoi, mais un tel laboratoire... Ça lui parait un peu louche. Que soit. Pas son problème, encore une fois.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 127
Avatar : Danielle Panabaker
Le cœur et ses caprices : Veuve, célibataire... Au choix
Date d'inscription : 03/07/2018

Identité secrète
Matériel en votre possession:
Vos Liens:
Votre Camp: Héros

Sujet: Re: don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)
04.11.18 17:40





Am I brave enough ? Am I strong enough ?
To follow the desire, That burns from within
To push away my fear

La transition de Caitlin Snow à Killer Frost (ou inversement) était chose étrange. C'était comme avoir l'impression de chuter et se réveiller brutalement, ou encore de passer d'une pièce glacée à une autre entièrement surchauffée. Ce n'était pas douloureux, mais ce n'était pas agréable non plus. Toujours est-il que Caitlin eu besoin de quelques secondes pour cesser de frissonner, battant brièvement des paupières en retrouvant peut à peu une une température normale - Killer Frost ne faisait qu'absorber la chaleur avant de la rejeter sous forme de glace, elle ne pouvait en garder pour elle-même, pour seulement se réchauffer - et redevenir pleinement opérationnelle.


De rien pour le coup demain. Et je suis Colleen Wing. Je suis là pour le service que Daniel Rand vous a demandé, en réalité.


Quelques années auparavant, soit une éternité pour cette dernière, il aurait sans doutes été assez compliqué pour la jeune femme de se rappeler avec précision en quoi pouvait bien consister le-dit service. Car tel était le fardeau des grandes entreprises : celles-ci s'avéraient pour la plupart constamment sollicitées par d'autres entreprises de plus ou moins grande importance pour établir divers partenariats et apporter leur expertise à divers projets pour la plupart pensés avec un même but : révolutionner la science et permettre à l'Humanité de faire un grand bond en avant dans son évolution. Star Labs s'était efforcé de mener pareil rêve à bien avant que l'explosion de l'accélérateur de particules ne vienne tout gâcher, réduisant à néant la réputation de l'entreprise et la reléguant au rang de persona non grata dans le domaine scientifique.


« Analyser un échantillon suspect, c'est bien ça ? »


Question purement rhétorique, Caitlin n'avait aucun mal à se rappeler du coup de main en question - et ce pour d'évidentes raisons - pour lequel Danny Rand l'avait spécialement contactée. Et comme elle n'était pas spécialement surchargée de travail, pas plus que d'habitude en tous cas, la scientifique avait bien évidemment accepté de lui apporter son aide.


« Eh bien... C'est arrivé quelques fois », se trouva bien obligée de concéder la jeune femme, la réponse à la question de son interlocutrice s'accompagnant d'un mince sourire contrit. Ça arrive souvent ce genre d'accident ? Elle ne mentait pourtant pas : pour l'ensemble de la population, les laboratoires de Star Labs étaient abandonnés, seules de rares personnes étant au courant de leur véritable utilisation, de sorte que la majorité des attaques méta-humaines se concentraient sur la ville. Alors oui, la chose s'avérait plutôt rare, tout comme les exceptions à cette règle, mais ne justifiait pas le système de sécurité des lieux. Système de sécurité qui, pour un observateur extérieur, devait paraître bien pitoyable. « Mais rassurez-vous, je doute que ces ninjas osent revenir de sitôt... »


Avait-elle raison ? Tort ? Il lui était bien impossible de répondre avec précision à cette question, aussi se résolut-elle à se préoccuper sur ce qui lui avait été demandé. L'analyse de l'échantillon étranger qu'elle s'empressa, une fois en possession de ce dernier, de soumettre à diverses analyses pour comprendre à quoi elle avait affaire.


« Mr Rand est resté assez vague sur l'origine de cet échantillon, où l'avez-vous trouvé ? », interrogea encore Caitlin, soucieuse que l'autre femme ne se sente pas comme ignorée pendant qu'elle se concentrait sur ses analyses.


your name is
the strongest
positive and negative
connotation in any langage
© SIAL ; icon tumblr



________________

Crowded streets are cleared away
Just because you are soft doesn't mean you are not a force. Honey and wildfire are both the color gold.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)

Revenir en haut Aller en bas
 
don't look at me like that, I'm basically a ninja (ft. Caitlin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Groot! :: Les lieux principaux :: Central City :: S.T.A.R Labs-
Sauter vers: