Partagez | 
 

 I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsu Yamashiro
CO-FONDA ♛ are you insane like me, been in pain like me ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 74
Avatar : Karen Fukuhara
DC/TC : Felicia Hardy&co
Le cœur et ses caprices : Veuve
Date d'inscription : 20/06/2018

Sujet: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
03.09.18 19:04

I'll die when I'll be ready to goTon esprit divague, comme toujours quand tu te retrouves seule dans une pièce. Tu regardes ton sabre, pensive, regarde les âmes voler doucement autour. Une âme en plus ou en moins dans ce sabre... Si tu devais en avoir des centaines de milliers pour trouver le coupable du meurtre de sa famille, tu le feras. Rien ne pourra t'arrêter, la haine au ventre, t'as le feu qui te consume. Même Waller, elle pourra jamais te stopper. Ta promesse de cadrer le Suicide Squad, tu t'en fous, en réalité. Tu l'fais juste car ça te permet aussi d'avoir certains avantages, des infos sur ce quoi t'enquêtes. On t'a enlevé beaucoup de choses au fil des années, mais jamais ils t'enlèveront ton envie de vengeance, ta férocité. Ils ont réveillé ce qu'il y avait de pire en toi, et tu ne comptais pas t'en séparer tant que tu ne serais pas apaisée, pas prête à mourir car tu sais que t'auras accompli ton destin. C'est tout ce que t'attendras de la vie une fois que tu auras tué le coupable, mourir. Un simple désir que cette foutue vie peut t'offrir.

T'as quitté les quartiers d'ARGUS dès que Waller avait fini de te rabâcher les oreilles avec le Registration Act, chose dont t'as rien à faire, sauf que t'es sous les ordres de Waller et que tu dois lui obéir. T'as eu autre chose en tête durant le meeting, en fait. La piste que t'avais trouvé à New York, des yakuzas qui étaient partis pour étendre leur pouvoir à l'étranger. T'en avais rien à foutre, de ça, même si normalement t'aurais dû les arrêter, tu voulais juste en savoir plus. Des années au Japon sans avoir une seule info, alors si ces traitres pouvaient t'en dire plus, t'étais bien contente. Tu laisses leur sort aux mains des autres, ça ne dépendra plus de toi. T'as d'autres chats à fouetter.

Alors tu t'étais rendue dans leur QG, un endroit caché des autres, assez bien installé, richesses qu'ils ont certainement eue au fur et à mesure qu'ils ont accompli des services assez chers. Pas ton business. Mais un mauvais pré-sentiment te guettait, t'avais l'impression que ton arme te servirait. Bien sûr, quelqu'un d'honnête parmi les yakuzas... Quelle idée d'y croire. Tu te trouves bien bête, d'avoir espéré pour rien, mais tu sais, sans cet espoir d'un jour savoir la vérité, t'aurais lâché la vie y a bien longtemps. Pile au moment où tu t'apprêtes à partir car ta raison te dit qu'il y a un truc qui se trame, tu les vois débarquer, ces salops. Ton regard pourtant si sombre se fait encore plus noir, et le calme qui règne autour de toi est plus qu'inquiétant. Personne ne parle, mais tout le monde sait. Tu fermes les yeux un bref moment, respires, te concentres, et la première attaque arrive, que tu repousses sans trop de problème, alors que trois autres types démarrent pour t'attaquer. Tu sauras gérer ça, toute seule. Enfin c'est ce que tu présumes, pourtant, t'as l'impression que quelqu'un s'invite dans la danse, avec ou contre toi.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Yelena Belova
Nombre de messages : 83
Avatar : Natalie Dormer
DC/TC : Anthony Stark ; Caitlin Snow
Date d'inscription : 22/07/2018
En ligne

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
04.09.18 22:40

I'll die when I'll be ready to go
ft. Tatsu Yamashiro
Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn.

L'enseignement de la Chambre Rouge, aussi ardu et sans pitié qu'il ai pu être pour toutes les petites filles appelées à devenir des espionnes au service de la Mère Patrie, avait porté ses fruits. Yelena ne pouvait qu'en convenir, elle qui s'était glissée dans la place sans que nul ne remarque son intrusion, aussi silencieuse et discrète qu'à son ordinaire. Une ombre parmi les ombres, voilà ce qu'elle était. Car une ombre, quelle qu'elle soit, n'avait que faire du monde qui l'entourait. Une ombre allait où bon lui semble, ne possédait ni nom ni visage susceptible de trahir une quelconque identité et si par malchance, celle-ci se trouvait exposée à la lumière... Eh bien, il ne s'agirait là que d'un désagrément mineur, l'obscurité n'ayant aucun mal à reprendre ses droits le moment venu. Agir comme bon lui semble, en toute discrétion. La jeune femme était certes passée maîtresse dans cette discipline, mais tout semblait bien plus aisé quand nul n'avait conscience de son existence.


Il serait aisé de penser qu'en révélant au grand jour les petits secrets d'Hydra par le biais d'Internet, en livrant ces derniers sur un plateau d'argent au public, la "grande" Natasha Romanoff était également parvenue à détruire sa couverture mais voilà une autre chose qu'avait su lui apprendre la Chambre Rouge : préserver ses arrières. La chose lui étant aussi naturelle que respirer - et ce ne serait que pur mensonge de dire que que sa paranoïa ne l'était pas tout autant - Yelena Belova ne pouvait donc être inquiétée de quoi que ce soit, au contraire d'Irina Portnova dont le rôle au sein de la poulpesque organisation ne pouvait être décrit avec précision. Irina Portnova, Waverly Lloyd... Deux identités parmi toutes celles qu'il lui fût donné de posséder par le passé, bien que l'une d'elles soit plus à l'ordre du jour que toute autre. Mais en ce jour, point de pseudo secrétaire, point de journaliste en quête de scoop pour le journal télévisé du soir, seulement une espionne en mission.


Pour son propre compte bien entendu, la jeune femme - quoique d'apparence, la variante de super-sérum coulant dans ses veines la préservant de certains désagréments - ne faisait qu'ajouter un paramètre sans importance réelle à sa mission en acceptant de trouver des preuves accusant un clan pour un autre. D'ordinaire, l'espionne n'avait nulle envie de s’embarrasser d'un quelconque commanditaire - ce que n'était pas la tête coupée de mollusque lui servant d'amant, quoi que ce dernier puisse en penser - mais les Yakuzas lui avaient si gentiment demandé de leur rendre ce service, de sorte qu'elle n'avait pu leur dire non. Tout le monde y trouvait son compte et il y avait nettement pire comme terrain d'opération. Aussi s'était-elle mise en action sitôt après avoir pris connaissances de tous les renseignements nécessaires.


- Quelle bande d'amateurs... C'est pathétique.


Étaient-ils seulement familiers avec le concept même de sécurité ? La Veuve Noire ne pouvait qu'en douter, tant son infiltration n'en portait que le nom, celle-ci s'étant avérée presque aussi facile que d'entrer dans un magasin de bonbons pour en piquer un sachet de sucettes et en ressortir l'air de rien. Un véritable jeu d'enfant. Encore que si elle voulait réellement de la difficulté, autant aller faire ses courses dans les jouets technologiques de Stark ou de Star Labs, l'un comme l'autre étant assez fournis à ce niveau. Idée intéressante, elle allait la mettre de côté pour plus tard car pour le moment, sa petite balade de santé était loin d'être achevée.


ねえ、あなた !
(Hey, toi !)


- Oh chéri, ta maman ne t'as jamais appris qu'il valait mieux offrir un verre à une dame au premier rendez-vous ? interrogea la jeune femme blonde après avoir mis son attaquant hors d'état de nuire, très vaguement amusée par son propre trait d'humour. Chacun ses défauts et qualités, l'humour ne faisait définitivement pas partie des siennes. Bien consciente que si l'un d'eux était tombé sur elle, d'autres pouvait y parvenir, l'espionne dissimula au mieux le corps inconscient de son attaquant avant de reprendre son chemin, consciente de toucher au but. Ou du moins, c'était sensé être le cas !


- C'est une plaisanterie...


Puisque l'effet de surprise se trouva totalement gâchée par une autre intruse, la Veuve se lança dans une courte bataille contre les Yakuzas présents jusqu'à ce que leurs corps, une bonne dizaine, jonchèrent le sol. Mais si cette fille sortie de nulle part n'avait ne serait-ce que l'idée de l'empêcher d'accomplir son objectif, elle n'aurait aucun scrupule à l'écarter définitivement de son chemin, katana inclus !
BY CΔLΙGULΔ ☾

________________
Watch the queen conquer
Watch her kingdom rise ;
And her enemies bend the knee.
Revenir en haut Aller en bas
Tatsu Yamashiro
CO-FONDA ♛ are you insane like me, been in pain like me ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 74
Avatar : Karen Fukuhara
DC/TC : Felicia Hardy&co
Le cœur et ses caprices : Veuve
Date d'inscription : 20/06/2018

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
29.10.18 16:32

I'll die when I'll be ready to goToutes ces ombres qui s'immiscent dans ton esprit, entre les cris du Suicide Squad et les ordres de Waller, t'en perds presque ta quête. Presque, car cette douleur, tu la ressens tous les jours. Dès que tu te lèves, ça t'brise le cœur, refroidit ton regard, te rend encore plus dure avec ton masque et les cicatrices qui couvrent ton visage. Et cet équipe, elle t'aidait pas. Cet équipe te foutait sur les nerfs, t'avais envie de les égorger parfois, mais tu te retenais, car ils finiront bien par se tuer tous seuls à un moment. Comment t'as pu croire innocemment que cette femme, Amanda Waller, avait les infos que t'attendais ? A  part te faire tourner en rond, te prendre pour son chien de garde, elle a rien de plus de prévu pour toi, Tatsu. Et t'allais leur montrer que t'as rien à leur apporter non plus, certains l'ont déjà compris, t'en es persuadée. En réalité, la seule qui s'accroche, c'est Waller, cette sangsue.

Ton esprit est clair comparé à ce que les autres pourraient croire, tu sais ton objectif du jour. Mais comme chaque foutu autre jour, tu foires. Car malgré ce qui s'est passé, t'as toujours un peu d'espoir pour les autres, que pour une fois, ils soient bien avec toi, honnêtes, mais c'est qu'une belle connerie d'enfant. Comment tu peux toujours  trouver la force d'y croire ? La vérité, le jour où tu arrêteras de chercher ce que tu veux savoir sur l'assassinat de ta famille, tu te laisseras mourir, car tu n'auras plus aucun autre but. Tu retourneras au Japon, tu retrouveras tes traditions, mais tu devras quand même mourir au combat. T'espères que ça sera un combat épique, pour ta famille, un combat qui se racontera, qui deviendra une légende, mais t'espères certainement encore de trop. Dès quele combat commence, tu te bats sans pitié, car les yakuzas n'en n'ont pas. Ils n'ont ni honneur, ni générosité, ils n'ont que de la richesse qu'ils ont volé. A ta plus grande surprise, t'es rejointe par une blonde qui se bat contre les yakuzas, mais t'es pas sûre qu'elle soit forcément de ton côté, ni du leur. Quand les dix hommes se sont retrouvés au sol, tu t'es tournée vers elle.

-Que faites-vous ici ? qu'elle demande en anglais au lieu de parler en japonais, comme à son habitude, surtout pour ne pas que les membres du Suicide Squad la comprennent.

T'attends une réponse, patiemment, t'as tout ton temps. C'est pas la vie qui te manque. Puis t'entends des bruits de pas, apparemment ton katana s'est fait entendre. Ou l'espionne qui se trouve devant toi. Les esprits dansent autour de ta lame, qui est parée au combat, encore une fois. Ta lame, elle aime se nourrir de ces pauvres esprits qui vont être torturés pour l'infini. Tu parles une dernière fois à cette invitée surprise.

-Maintenant c'est simple... Vous êtes contre ou avec moi. Mieux vaudrait avec.

Son regard toujours froid, presque entièrement noir, les renforts arrivent et t'hésites pas un seul instant à te faufiler parmi eux pour les attaquer. Criminals deserve no mercy.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Yelena Belova
Nombre de messages : 83
Avatar : Natalie Dormer
DC/TC : Anthony Stark ; Caitlin Snow
Date d'inscription : 22/07/2018
En ligne

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
16.12.18 16:00

I'll die when I'll be ready to go
ft. Tatsu Yamashiro
Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn.

Il ne serait pas faux de penser qu'après des années à subir de nombreux traitements aisément qualifiables d'inhumains, comme le simple fait de ne pas pouvoir décider par et pour elle-même, le contrôle arrivait aisément en haut de la liste de toutes ces choses de plus ou moins grandes importances auxquelles Yelena pouvait être attachée. Le contrôle, total et absolu, sur absolument tout, n'importe qui et n'importe quoi. Son emploi du temps n'échappant pas à cette règle, l'espionne détestait donc - non, haïssait - avec passion voir son programme être bouleversé par qui ou quoi que ce soit. Alors par une samouraï en culotte courte ? Par pitié, elle avait d'autres choses à faire ! Que faites-vous ici ? interrogea cette dernière. Elle ne voulait pas non plus une sucrerie et quelques dollars pour aller jouer sur la voie rapide ?


- Mes affaires ne te regardent en rien fillette, alors je t'en prie, retourne donc jouer au sabre et à la poupée, Maman a besoin de travailler en paix.


Si Yelena avait voulu jouer les babysitteuses, elle se serait lancée dans une carrière d'enseignante de maternelle, merci bien ! Or, tel n'était pas le cas : elle était l'une des plus talentueuses espionnes de ce temps - si ce n'est la meilleure depuis que cette chère Natalia avait décidé de rejoindre les Avengers et leur jardin d'enfants - actuellement en mission et elle entendait bien mener cette dernière à bien, histoire de pouvoir retourner au plus vite auprès de ses employeurs du moment pour leur délivrer les informations recherchées et ainsi retourner au plus vite dans son Starbucks favori pour affoler son système nerveux central par le biais d'un énorme latté caramel bourré de sucre. Certains se droguaient à la musculation à outrance, d'autres aux sports extrêmes... Elle, c'était le café. Ainsi que le meurtre mais le café s'avérait bien moins salissant. Et ne constituait malheureusement pas un motif suffisant pour lui faire oublier sa mission, aussi la jeune femme continua-t-elle son petit bout de chemin vers son objectif.


- Eh bien, j'ai dû parler trop vite, ils semblent dotés d'un semblant d'intelligence...


Ou d'une importante paranoïa doublée d'un certain mépris pour tout matériel informatique (aisément piratable pour qui s'y connaissait ne serait-ce qu'un minimum) car il n'y en avait pas le moindre dans la pièce dans laquelle elle venait d'entrer. Pas d'informatique, que des données papiers : bien moins pratiques à transporter qu'une simple clé USB et ils la privaient d'une bonne session de piratage mais soit, ce n'était là qu'un détail sans réelle importance, elle pouvait parfaitement faire avec. Si d'apparence, l'espionne semblait tout ce qu'il y a de plus concentrée à fouiller les multiples mobiliers de classement, la nippone en culotte courte déjà reléguée dans les limbes de sa mémoire. Ce qui, en des termes plus simples, revenait à dire qu'elle l'avait totalement oubliée.


Comme si la barrière de la langue allait me retarder dans cette mission, pensa l'espionne au fil de sa lecture, lecture qui se trouva interrompue par des bruits hautement suspects. Bien entendu, les occupants du bâtiment qui n'étaient pas présentement assommés dans l'autre pièce n'allaient certainement pas la laisser réunir d'aussi précieuses informations sans venir lui voler dans les plumes pour tenter de l'arrêter. Voir de la tuer mais pour cette bande de bras cassés incapables de porter le moindre atemi susceptibles d'atteindre son but - à savoir, ne serait-ce qu'une seule partie vitale de son être - cet objectif allait s'avérer hautement impossible à atteindre.


あそこだ !
(Elles sont par là !)


Étant donné qu'elle était toute seule, l'espionne se demandait bien pourquoi le pluriel était employé mais qelques piqûres de Veuve s'avérèrent amplement suffisantes pour mettre K.O la première vague d'abrutis se pressant dans le couloir, première vague elle-même suivie de bien d'autres abrutis désireux de se prendre une raclée. Mais Yelena était bien évidemment préparée à toutes éventualités... tout comme la fillette visiblement. Oh pitié, elle n'allait tout de même pas passer son temps à la suivre n'est-ce pas ?
BY CΔLΙGULΔ ☾

________________
Watch the queen conquer
Watch her kingdom rise ;
And her enemies bend the knee.
Revenir en haut Aller en bas
Tatsu Yamashiro
CO-FONDA ♛ are you insane like me, been in pain like me ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 74
Avatar : Karen Fukuhara
DC/TC : Felicia Hardy&co
Le cœur et ses caprices : Veuve
Date d'inscription : 20/06/2018

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
02.01.19 1:56

I'll die when I'll be ready to goCette inconnue te parait hostile, et pas réellement de ton côté. Ça ne t'étonne pas réellement, la seule personne qui t'accorde de l'importance, c'est Amanda Waller juste pour que tu continues à faire la baby-sitter. Ça te démine pas pour autant le moral ─enfin, le moral... on peut pas réellement parler de moral, mais t'es là pour une raison que tu comptes accomplir. Qu'elle t'appelle fillette et te traine comme une enfant, tu t'en fous, car tu sais que t'as l'avantage ; tu connais bien les yakuzas, t'as grandi entre ces milieux, sans en faire partie, mais tu t'es entrainée pour les descendre. Et puis, niveau blonde chiante, t'es servie avec Quinn. T'es persuadée que si t'arrives à la supporter, tu pourras supporter cette intruse avec son air hautaine, certainement pas originaire d'Amérique.

Visiblement, t'avais fouillé la mauvaise pièce, t'en es sûre. Tu sais que là où le chef réside, t'auras tout ce qui est high tech... Et tu pourras avoir les infos que tu veux. Cependant, t'es pas sûre que tout se trouve ici ─et ça t'étonnerait pas qu'ils soient connectés avec le réseau au Japon. Tu les connais bien, depuis le temps que tu les espionnes, et ça te tue que t'aies toujours pas trouvé qui a tué ton mari. Sérieusement, ils sont combien dans cette foutue organisation de criminels ? Rien que d'y penser, des flammes traversent presque tes yeux. T'examines la pièce quand t'entends ces quelques mots en japonais, et t'as remarqué cette bouche d'aération. Heureusement, t'es assez mince pour passer ─et pas tous les yakuzas le peuvent. Qu'elle se démerde, cette blondasse. Discrètement, t'arrives à dévisser la grille ─pratique le sabre, non ?─ et tu te glisses au sol. Donc c'est encore plus bas ? Tu te glisses à travers des différentes conduites, et tu casses la grille à la fin. Et bien, voilà tous les beaux ordinateurs. T'atterris sur le sol, et t'es étonnée de voir personne... Pour l'instant. Tu regardes le pc et fouilles, t'enregistres quelques infos et puis tu fouilles le bureau. Une clé usb, génial, car t'es plutôt éloignée de la technologie, donc t'en as jamais une. Quand tu commence à prendre ce qui t'intéresse, la compagnie arrive, et tu te prépares. Tu pourrais faire ça autant de fois qu'il le faut. Fillette : 1 et Maman : 0.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Yelena Belova
Nombre de messages : 83
Avatar : Natalie Dormer
DC/TC : Anthony Stark ; Caitlin Snow
Date d'inscription : 22/07/2018
En ligne

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
12.01.19 19:28

I'll die when I'll be ready to go
ft. Tatsu Yamashiro
Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn.

En plus d'un semblant d'intelligence, l'espionne devait bien reconnaître aux occupants du bâtiment une certaine persévérance à l'atteindre coûte que coûte. Une persévérance dont ils faisaient preuve en dépit des corps de leurs acolytes - que ces derniers soient morts ou très sévèrement blessés par ses Morsures de la Veuve, Yelena n'en avait cure - s'accumulant petit à petit dans le couloir, effondrés les uns sur les autres. Une situation qui ennuyait bien plus l'espionne qu'elle ne l'inquiétait : elle ne doutait aucunement de pouvoir se tirer de ce faux pas mais de par leur pitoyable acharnement, ces Yakuzas l'empêchaient de continuer et mener sa mission à bien.


Et rien n'agaçait plus l'espionne de se voir retardée dans sa mission ! Pire encore, à croire qu'elle avait offensé une quelconque entité soit-disant supérieure car l'un de ses bracelets cessa tout bonnement de fonctionner. Sans crier gare, sans le moindre signe avant-couleur, l'électricité parcourant l'arme cessa de l'alimenter, laissant la Veuve Noire comme amputée de la moitié de ses moyens de défense. Ce qui serait sans nuls doutes un symbole de mort prochaine pour une véritable Veuve Noire, qui se retrouverait donc livrée à la merci de ses ennemis naturels mais pour l'espionne, il s'agissait d'un prétexte parfait pour redoubler de détermination, pour leur démontrer sa supériorité naturelle en leur bottant le cul encore plus fort. La Veuve Noire n'allait pas se laisser abattre si aisément !


- Ну давайте идти, lâcha la jeune femme en profitant d'un court temps de répit - un semblant d'intelligence, de la persévérance et un instinct de survie de plus en plus développé, ils s'amélioraient ! - pour extirper de son holster l'un des Glock accrochés à sa hanche. Être capable de toujours faire face au moindre obstacle, à la moindre difficulté était l'une des nombreuses leçons marquées au fer rouge dans l'esprit de la blonde, aussi ne partait-elle jamais sans suffisamment d'armes pour pallier aux éventuels dysfonctionnements de l'une d'entre elles. Surgissant hors de la pièce telle une belle diablesse, l'ukrainienne se fraya à nouveau un chemin à coups de Morsures de veuve et de balles. Viser, tirer... Pour un observateur extérieur, la jeune femme semblait se mouvoir en dansant, si bien concentrée sur sa mission que, tout à fait paradoxalement, elle n'y pensait guère plus.


Car sa mission ne consistait pas seulement à récupérer quelques informations, aussi précieuses soient-elles pour ses employeurs actuels. Sa tâche consistait également à débarrasser ses derniers d'un adversaire en affaires devenu un peu trop gourmand. Mais trop préoccupée à ne se préoccuper de rien, Yelena ne vit que trop tard l'espèce d'énorme armoire à glace surgir au détour d'un couloir, la précipitant droit dans le mur. Avoir déjà maintes fois fait l'expérience de la douleur ne rendait pas cette dernière plus agréable à ressentir, mais l'espionne réussit à contenir un cri instinctif, autant dû à la douleur même qu'à l'effarement d'avoir été prise par surprise.


あばずれ !
(Sal**e !)


- Ce n'est pas très poli, fût la seule chose que trouva à gronder l'espionne en se relevant, son épaule pulsant d'une sourde douleur, avant d'attaquer l'armoire à glace. Elle n'était que blessée, pas infirme ! Et les balles étant tout de même plus rapides que les poings, le combat tourna bien vite à l'avantage de la Veuve. L'un de vous veut tenter sa chance ?


Incapable de déterminer si elle en était plus soulagée que déçue, la jeune femme vit les trois Yakuzas restants - s'étaient-ils crûs dans un mauvais jeu vidéo pour attendre patiemment leur tour pour espérer l'attaquer ? - déguerpir aussi vite que possible. Rectification, ils ne courent pas pour fuir, juste pour rameuter la cavalerie, dû se rendre à l'évidence l'ukrainienne en entendant de multiples bruits de pas se précipiter vers sa position, aussi prit-elle la fuite par un autre couloir. Yelena détestait cela, signe d'échec à ses yeux, mais elle devait trouver un quelconque moyen pour soigner ses blessures. Tous les chemins mènent à sa cible, elle ne se faisait guère de souci pour cela. Et puisque tous les chemins semblaient également croiser ceux de la fillette - qu'elle retrouva dans un bureau sur son chemin - il fallait donc faire avec.


- Rebonjour fillette, d'après toi, qui les a le plus mis en rogne ? Toi ou moi ? interrogea la blonde en refermant la porte du-dit bureau à clé derrière elle, une simple chaise complétant ce barrage de fortune. Quoiqu'il en soit, aucune de nous n'a envie de voir l'autre empiéter sur sa mission mais là dehors, il y a toute une foule d'abrutis désireux de nous transformer en pâté de crabe et j'ai franchement autre chose à foutre que de les laisser faire... Donc si tu veux, on trouver un moyen de se les partager pour les éliminer puis chacune repart de son côté, ça te tente fillette ?


La blonde s'imaginait bien recevoir une quelconque réponse négative mais eh, il fallait bien saisir la moindre opportunité.


▬ █ ▬


Ну давайте идти = Eh bien allons-y...

BY CΔLΙGULΔ ☾

________________
Watch the queen conquer
Watch her kingdom rise ;
And her enemies bend the knee.
Revenir en haut Aller en bas
Tatsu Yamashiro
CO-FONDA ♛ are you insane like me, been in pain like me ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 74
Avatar : Karen Fukuhara
DC/TC : Felicia Hardy&co
Le cœur et ses caprices : Veuve
Date d'inscription : 20/06/2018

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
12.02.19 18:53

I'll die when I'll be ready to goT'avais appris à faire avec les circonstances, à ne plus réellement te soucier du temps que ça prend ni des conséquences, de toute façon, le temps n'est qu'un concept, et les conséquences sont valorisées en fonction des personnes. Qu'est-ce que tu peux y faire ? T'as laissé une partie de ton âme y a longtemps, le jour où t'as pris ce sabre et enfilé ce masque, après le décès de Maseo. Qui meurt, qui vit, c'est pas réellement toi qui le décides ─tu ne crois pas forcément au destin, mais t'es pas la seule qui a ce pouvoir de choix. Le seul pouvoir que tu as, c'est d'assumer ce que tu fais actuellement, et clairement, l'informatique c'est pas ton rayon, bien trop concentrée sur les arts martiaux que tu maîtrises.

Alors que t'as l'impression d'avoir touché le but, t'es interrompue par la blonde, qui t'interrompt encore une fois. T'es à deux doigts de penser qu'elle te suit, mais t'es presque persuadée qu'elle est là pour des infos importantes, elle aussi, et pour ce qu'elle t'a dit, t'as juste envie de tout casser sous ses yeux, ne rien lui laisser sauf de la poussière et de la haine. Mais t'as d'autres chats à fouetter, et tu l'écoutes parler tandis que ton regard noir se repose sur l'ordinateur, les données allant sur la clé usb. Y a un truc qui cloche dans ce qui se passe : plus dérangeant que la russe qui espère recevoir ton aide. C'est trop facile, et les yakuzas ne font pas dans le facile. Puis ça commence à dérailler, tu vois que le fichier a un problème, et tu captes. C'est que des foutus virus, putain. Bien sûr que ça se trouve pas ici, pas comme ça, et tu arraches la clé usb et tu l'envoies se péter contre un mur tandis que la lumière est coupée, et t'entends les renforts qui arrivent. Aujourd'hui ne sera pas ton jour, c'est sûr.

-Ils ne vont pas nous lâcher avant d'avoir nos têtes, c'est ce qu'ils font de mieux, tu finis par répondre. On se débrouille pour se frayer un chemin, et puis chacun pour soi, tu conviens en la regardant, ressortant ton sabre.

La porte est cassée, tu te tournes vers l'amas de gens là pour vous tuer, et t'attaques les yakuzas, tu te bats pour ta vie, bien que sombre, qui a un mystère à résoudre, ce qui te pousse à faire tout ce que tu fais. Néanmoins, malgré son caractère merdique, tu dois avouer que la blonde se bat plutôt bien, et ça t'intrigue légèrement, même si t'aurais bien envie qu'elle passe l'arme à gauche lors de ce combat. Tu te fais blesser, tu vois quelques saignements mais tu ignores la douleur, tu tentes juste de te frayer un chemin, t'esquives, tu plantes.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll die when I'll be ready to go (ft. Yelena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Groot! :: Les lieux principaux :: Bronx-
Sauter vers: